Libye: le ministre de l'Intérieur Fathi Bachagha échappe à un attentat

·2 min de lecture

Fathi Bachagha, le ministre libyen de l'Intérieur du Gouvernement d'union nationale sortant de Fayez al-Sarraj, est sorti indemne dimanche 21 février d'une tentative d'assassinat près de Tripoli.

« Le ministre de l'Intérieur du GNA, Fathi Bachagha, a été la cible d'une tentative d'assassinat dimanche à 15H alors qu'il retournait à sa résidence à Janzour », une ville située à une dizaine de kilomètres de Tripoli, a indiqué le ministère dans un communiqué. « Un véhicule blindé (...) a ouvert le feu sur le convoi avec des mitrailleuses et les agents de protection du ministère ont riposté en ouvrant le feu sur les assaillants », ajoute le texte. « Un de ses gardes a été blessé », mais « le ministre est sain et sauf », selon le ministère.

Selon un membre de l'entourage du ministre, deux des assaillants ont été arrêtés et un troisième a succombé à ses blessures. Les trois assaillants sont originaires de Zawiya, à 50 km de Tripoli, a indiqué une source à l'AFP.

Condamnation de l’ambassade américaine

L'ambassadeur des Etats-Unis, Richard Norland, a exprimé son « indignation » après l'attaque et affirmé dans un entretien téléphonique avec le ministre libyen « le soutien complet » de son pays aux efforts de M. Bachagha pour « mettre un terme à l'influence des milices », selon un communiqué de l'ambassade.

Fathi Bachagha fait partie du Gouvernement d'union nationale (GNA) sortant de Fayez al-Sarraj, basé à Tripoli et reconnu par l'ONU. Il était fortement pressenti pour le poste de Premier ministre par intérim, finalement revenu le 5 février à Abdel Hamid Dbeibah, dans le cadre d'un processus politique parrainé par l'ONU.

Fathi Bachagha était l'invité Afrique de RFI le 23 janvier 2021. Son interview à écouter ici : Fathi Bachagha (ministre libyen-GNA): «Notre camp politique respecte la trêve»