Libye: la liste des candidats pour l’exécutif de transition dévoilée

·2 min de lecture

Les 75 délégués du Forum du dialogue politique libyen ont présélectionné samedi les candidats aux postes de Premier ministre et de membres du conseil présidentiel. Le Forum, sous l'égide de l'ONU, se réunit à Genève du 1er au 5 septembre pour choisir les quatre noms qui formeront le futur exécutif pour toute la Libye jusqu'aux élections prévues le 24 décembre.

Avec notre correspondant à Tunis, Mathieu Galtier

Révolutionnaires ultra, islamistes, kadhafistes, tribus du sud, de l'ouest et de l'est. Toutes les tendances politiques et toutes les régions sont représentées. Au vu du large nombre de candidats présélectionnés, 45 au total, et de près de trois mois de pourparlers entre les 75 membres du Forum du dialogue politique libyen, c'était le minimum attendu. Reste à savoir comment vont se combiner les alliances.

Parmi les 21 premier ministrables, 13 sont originaires de Tripolitaine, à l'ouest du pays. Selon les dernières tendances, le chef de l'exécutif devrait être issu de la région. Et plus précisément originaire de la ville de Misrata. La cité portuaire est la plus puissante économiquement et militairement.

Les trois membres du conseil présidentiel viendront des trois régions du pays : Ouest, Est et Sud. Conscients d'avoir très peu de chance d'obtenir le poste de Premier ministre, c'est dans cette liste de 24 noms que l'on retrouve les poids lourds de l'Est et du Sud. À l'image de Aguilah Saleh, l'actuel président du Parlement de l'Est ou encore le Touareg Moussa al-Koni, originaire du Sud libyen et ancien proche de Kadhafi. Le poste dévolu à l'Ouest pourrait être occupé par un Libyen originaire de Zintan, l'adversaire de Misrata depuis 2011.

Selon le calendrier de l'ONU, le Forum a jusqu'à vendredi pour trouver un équilibre qui s'annonce d'ores et déjà très précaire.

À lire aussi : Libye: l'ICG, International Crisis Group, souligne la fragilité du dialogue politique