En Libye, Leptis Magna, la "Rome d'Afrique" oubliée

·2 min de lecture

A peine une dizaine de noms sont inscrits sur le registre des visiteurs du jour à Leptis Magna, dans l'ouest de la Libye. Négligée, peu fréquentée, la "Rome d'Afrique" a pourtant de quoi devenir une destination de premier plan.

Ici, il n'y a guère de file d'attente : les rares visiteurs déambulent sans encombre dans cette imposante cité romaine, classée au patrimoine mondial de l'Unesco et érigée en bord de mer, près de la ville de Khoms (ouest). "C'est un voyage dans le temps, une plongée dans l'Histoire", s'extasie auprès de l'AFP Abdessalam Oueba, un visiteur libyen sexagénaire, barbe poivre et sel, vêtu d'une tunique bleue. Fondée par les Phéniciens puis conquise par les Romains, Leptis Magna vit naître l'empereur Septime Sévère, qui y régna de 193 à 211 et fit d'elle l'une des plus belles villes de l'Empire romain, selon l'Unesco.

Basilique, hippodrome et amphithéâtre

L'empereur la dota de monuments majestueux : une grande basilique, un hippodrome ainsi qu'un amphithéâtre pouvant accueillir jusqu'à 15.000 spectateurs avec une vue spectaculaire sur la Méditerranée.

Vue aérienne d'un amphithéâtre dans l'ancienne cité romaine de Leptis Magna, près de Khoms, le 24 août 2021 en Libye (AFP - Mahmud TURKIA)
Vue aérienne d'un amphithéâtre dans l'ancienne cité romaine de Leptis Magna, près de Khoms, le 24 août 2021 en Libye (AFP - Mahmud TURKIA)

Vue aérienne d'un amphithéâtre dans l'ancienne cité romaine de Leptis Magna, près de Khoms, le 24 août 2021 en Libye (AFP - Mahmud TURKIA)

Le site, bâti sur une cinquantaine d'hectares, est "un passage obligé pour les touristes", qui sont majoritairement libyens, constate l'un d'eux, Ahmed al-Amayem, avec en arrière-plan un arc de triomphe.

"Quasi-inexplorée"

Ihab a fait le trajet en famille depuis la capitale Tripoli, à 120 km de là. "J'étais venu écolier, j'y retourne avec mes enfants", sourit ce jeune père de famille.

Un arc de triomphe de l'ancienne cité romaine de Leptis Magna, près de Khoms, le 24 août 2021 en Libye (AFP - Mahmud TURKIA)
Un arc de triomphe de l'ancienne cité romaine de Leptis Magna, près de Khoms, le 24 août 2021 en Libye (AFP - Mahmud TURKIA)

Un arc de triomphe de l'ancienne cité romaine de Leptis Magna, près de Khoms, le 24 août 2021 en Libye (AFP - Mahmud TURKIA)

"Leptis Magna est une ville sublime, le plus beau site romain hors d'Italie (...), elle est quasi-inexplorée", fait remarquer ce médecin de 34 ans, sous un ciel immaculé. Quand le pays a sombré dans le chaos il y a dix ans, l'avenir de son important patrimoine antique a suscité l'inquiétude. En 2016, l'Unesco a classé Leptis Magna et quatre autres lieux parmi les sites en péril du patrimoine mondial.

A l'instar des autres sites antiques libyens, les ruines spectaculaires de Leptis Ma[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles