En Libye, la crise institutionnelle menace la production de pétrole

·2 min de lecture
En Libye, la crise institutionnelle menace la production de pétrole
HAZEM AHMED / REUTERS

Plusieurs mois après l’investiture par le Parlement de Tobrouk de Fathi Bachagha en tant que successeur du chef du gouvernement d’union nationale Abdel Hamid Dbeibah, la question de la légitimité du pouvoir n’a pas encore été tranchée. Abdel Hamid Dbeibah refuse toujours de céder le pouvoir avant la tenue des élections.

Pour trouver du soutien à son gouvernement fragilisé par cette lutte de pouvoir, le chef du gouvernement d’union nationale, Abdel Hamid Dbeibah, s’est rendu le 18 avril à Alger pour présenter sa feuille de route au président algérien Abdelmadjid Tebboune. Selon le calendrier annoncé par Dbeibah, les élections se tiendraient le 30 juin prochain. Une échéance qui semble difficile à tenir, compte tenu des tensions persistantes entre deux gouvernements qui revendiquent la légitimité.

Alger, qui accueillera le sommet de la Ligue arabe les 1er et 2 novembre prochain, a ouvertement apporté son soutien aux “efforts du gouvernement d’union nationale, pour parvenir à des élections impartiales et légitimes”.

Lors de sa rencontre, ce 19 avril, avec Caroline Hurndall, l’ambassadrice du Royaume-Uni en Libye, le chef du gouvernement d’union nationale insiste. “Nous n’avons d’autre choix que de tenir des élections et de faire preuve d’honnêteté envers la population”, affirme Abdel Hamid Dbeibah, selon un communiqué publié sur la page officielle du gouvernement sur Facebook.

La production suspendue dans une région stratégique

Mais dans le pays, la tension est à son comble après la décision, le 17 avril, d’une partie des “notables” du centre et du sud du pays, de suspendre la production et l’exportation du pétrole de leurs régions, jusqu’à ce que Dbeibah accepte de céder le pouvoir au gouvernement mandaté par la Chambre des représentants dirigée par Fathi Bachagha, révèle le site de la chaîne qatarie Al-Jazeera.

La région de Zouitina, concernée par cette suspension, est l’une des plus grandes zones pétrolifères du pays. Elle abrite aussi l’un des plus importants ports d’exportation de pétrole de la Libye.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles