Libye: une célèbre avocate abattue en pleine rue à Benghazi

·2 min de lecture

Hanane al-Barassi était une figure de la cause des femmes et de la lutte contre la corruption en Libye. Son meurtre provoque une grande émotion dans le pays.

Hanane al-Barassi a été abattue mardi de 30 balles tirées à bout portant, en pleine rue Bouachrine, l’une des plus grandes artères commerciales de Benghazi.

Cette avocate avait toujours refusé de se taire devant les crimes, leurs auteurs et la logique des bandes armées malgré les menaces de mort que ces dernières lui avaient adressées à plusieurs reprises.

« Je n’ai pas peur », affirmait encore la militante, la veille de sa mort, dans une vidéo dénonçant la corruption de Saddam Khalifa Haftar, fils du maréchal et officier dans son armée. Elle promettait d’ailleurs de donner prochainement plus de détails.

Sa fille déjà prise pour cible

L’année dernière, pendant plusieurs mois, elle avait déjà été emprisonnée par les forces de Khalifa Haftar, toujours en raison de ses prises de position. Mais étant issue d’une grande tribu de l’Est, elle avait été libérée. Sa fille, Hanine, a aussi été inquiétée suite aux combats de sa mère. Elle a été récemment victime, elle aussi, d’une tentative d’assassinat.

Hanane al-Barassi a été inhumée le jour même dans un cimetière de sa ville. Des images de ses obsèques ont circulé sur les réseaux sociaux, notamment celle de la stèle tombale où l'on peut lire « martyre de la vérité ».

Amnesty International a dénoncé l'assassinat de celle qui a « critiqué la corruption de plusieurs individus affiliés aux groupes armés dans l'est de la Libye ». La Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) a aussi condamné l'assassinat de l'avocate libyenne, appelant les autorités à agir pour « mettre fin à l’impunité ».