Libye: des affrontements entre groupes armés ont éclaté à Tripoli

À Tripoli, la capitale libyenne, des affrontements entre groupes armés dans la nuit de vendredi à samedi ont provoqué des scènes de panique. Bilan : un combattant tué et d’importants dégâts matériels.

Ces heurts violents, à l’arme lourde, « constituent la continuité de ceux qui ont déjà éclaté lundi et mardi, le jour de l’arrivée du chef de gouvernement désigné par le Parlement de l’Est, M. Fati Bachagha », explique Hasni Abidi, directeur du CERMAM, le Centre d’études et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen.

Ces affrontements ont opposé deux milices : la brigade ASS, considérée comme favorable au Premier ministre Abdelhamid Dbeibah, à celle d’Al Nawasi, proche du Premier ministre rival Fathi Bachagha. « Les belligérants sont toujours les mêmes protagonistes », résume le directeur. Et d’ajouter qu’il y a aussi « d’autres milices et forces politiques qui sont sous la houlette des ministères de la Défense et de l’Intérieur libyen, qui sont derrière le chef de gouvernement reconnu par la communauté internationale ».

À lire aussi En Libye, une lutte de pouvoir entre deux Premiers ministres


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles