Libre-échange. L’Indonésie traîne les pieds face au “Partenariat économique régional global”

·1 min de lecture

L’Indonésie est le seul des quinze pays du Partenariat économique régional global (RCEP) à ne pas avoir encore ratifié ce traité de libre-échange de la zone Asie-Pacifique, considéré comme le plus grand accord commercial du monde. Il est pourtant entré en vigueur le 1er janvier 2022. Le Jakarta Post juge ce protectionnisme regrettable.

Les législateurs indonésiens débattent depuis des jours sur la ratification du Partenariat économique régional global (RCEP), qui rassemble la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les dix nations de l’Asean [Association des pays d’Asie du Sud-Est, dont l’Indonésie est l’un des pays membres].

Le Jakarta Post estime que ces débats à la Chambre “privent l’Indonésie des avantages du méga pacte commercial qui est entré en vigueur le 1er janvier 2022”.

Cette union économique représente en effet 30 % du PIB mondial. Elle élimine jusqu’à 92 % des droits de douane sur les marchandises échangées entre ses quinze membres et normalise de nombreuses réglementations douanières, d’investissements, de propriété intellectuelle et de commerce électronique. C’est pourquoi l’Indonésie craint que le RCEP provoque un afflux de marchandises importées dans l’archipel.

 Thierry Gauthé / Courrier international
Thierry Gauthé / Courrier international

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles