Des librairies retirent de la vente une BD de Bastien Vivès accusée de pédopornographie

Libération.fr
Des librairies retirent de la vente une BD de Bastien Vivès accusée de pédopornographie

Petit Paul, bande dessinée du Français Bastien Vivès publiée dans une nouvelle collection érotique lancée par Glénat et dirigée par l’ex-star du porno Katsuni, a été retirée des ventes par les magasins Cultura et Gibert Joseph sur fond d’accusations de pédopornographie.

«Les équipes sont mobilisées. Nous procédons au retrait de la BD dans nos magasins ainsi que sur notre site. Merci encore pour votre alerte», a tweeté l’enseigne de distribution de biens culturels qui se présente comme le deuxième libraire de France.

Bonjour. Les équipes sont mobilisées. Nous procédons au retrait de la BD dans nos magasins ainsi que sur notre site https://t.co/rfQDiDwkGe Merci encore pour votre alerte.

— Cultura (@Cultura) 24 septembre 2018

«Nous procéderons au retrait de la BD dans nos librairies mais également sur notre site», a annoncé de son côté le groupe de librairies Gibert Joseph sur le réseau social.

Nous procéderons au retrait de la BD dans nos librairies mais également sur notre site https://t.co/kRfozCLETS

— Gibert Joseph (@GibertJoseph) 24 septembre 2018

Ces enseignes ont été prises à partie sur Twitter par les détracteurs de «Petit Paul», premier titre de la collection Porn’Pop coachée par Céline Tran (le nom de Katsuni) pour les éditions Glénat. L’auteur Bastien Vivès est une star de la BD française, avec des ouvrages comme «Une soeur», «Le goût du chlore» ou «Polina».

Pétition

Une pétition demandant son retrait des rayons, lancée ce week-end, a recueilli mardi plus de 2 000 signatures. «Présenté par son auteur comme un livre humoristique, mais se voulant excitant car basé sur ses fantasmes, Petit Paul montre les péripéties d’un enfant de 10 ans avec un énorme pénis que vont utiliser bon gré mal gré les femmes de son entourage», indique la pétition rappelant que l’article 227-23 du code pénal interdit les représentations à caractère pornographique de mineurs.

«Nous réfutons fermement et catégoriquement les accusations de pédopornographie dont Petit Paul fait l’objet. Aussi (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Budget 2019: «cap pas suffisamment clair», déplore le Medef
«Les effets pervers de Parcoursup étaient prévisibles»
PMA pour toutes, levée de l'anonymat des dons... le Comité d'éthique souffle un vent de liberté et d'égalité
PMA, GPA, euthanasie... le Comité d’éthique a rendu son avis
La pilule du lendemain ne fait pas trop recette