Librairies fermées, prix Goncourt reporté : le secteur du livre bouleversé par le reconfinement

franceinfo Culture
·1 min de lecture

Les librairies vont-elles une nouvelle fois baisser leur rideau ? Considérées comme des "commerces non essentiels" lors du premier confinement, elles devraient fermer dès vendredi 30 octobre. L'une des inquiétudes des acteurs du secteur, que les prix littéraires d'automne (Goncourt, Renaudot, Femina...) normalement décernés en novembre, profitent aux géants de la vente en ligne comme Amazon au détriment des petits commerces.

Soulagement, les membres de l'Académie Goncourt ont publié un communiqué ce matin assurant qu'"ils ne peuvent envisager que le prix Goncourt qu'ils devaient annoncer le mardi 10 novembre le soit alors que leurs librairies seraient fermées". Les jurés du prestigieux prix littéraire déclarent qu’en cas de fermeture des librairies "ils reporteraient la proclamation du prix Goncourt à une date ultérieure qui serait précisée en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des décisions gouvernementales prises".

Les limites du "click and collect"

Trois syndicats du livre - le SNE pour l'édition, le SLF pour les librairies et le CPE pour les écrivains - ont publié un communiqué ce matin demandant à ce que les librairies restent ouvertes. "Aussi, auteurs, illustrateurs, éditeurs et libraires lancent un appel solennel, solidaire et responsable, au gouvernement : laissez nos librairies ouvertes pour que le confinement social ne soit pas aussi un isolement culturel".

Ils (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi