Librairies fermées pendant le confinement : "Comment peut-on à ce point négliger le livre ?", s'indigne Daniel Picouly

franceinfo
·1 min de lecture

"Comment peut-on à ce point négliger le livre ?", s'est indigné Daniel Picouly, auteur de Longtemps je me suis couché de bonne heure, et invité de franceinfo vendredi 30 octobre. L'auteur appelle à signer massivement la pétition lancée par François Busnel, journaliste et critique littéraire, pour demander l'ouverture des librairies pendant le nouveau confinement. "On ne demande pas un privilège. La librairie demande de continuer à exercer ce qu'elle fait depuis toujours", a expliqué Daniel Picouly.

franceinfo : Les magasins FNAC Darty restent ouverts pendant le confinement, s'appuyant sur les dérogations parce qu'ils vendent de l'électroménager et de l'électronique. Qu'en pensez-vous ?

Daniel Picouly : Ce serait dommage de demander aux librairies de mettre sur leur devanture "Nous vendons de l'électronique, des machines à café et des livres". Il y a quelque chose qui est un peu incohérent. Le pire, avec ce confinement, c'est de briser un élan. Quand les librairies ont rouvert, les gens sont venus. Ils étaient là et ça, c'était quelque chose qui montrait, au-delà du discours, la nécessité du livre et ce que ça représentait pour eux. Devant cette fermeture, je signe la pétition de François Busnel de la Grande Librairie [pour la réouverture des librairies] parce qu'il faut que les gens concernés protestent sur l'importance (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi