Librairies fermées : la France est-elle vraiment « le pays des Lumières » ?

Par Sophie Pujas
·1 min de lecture
Fermeture d'une librairie dans le 11e arrondissement de Paris.
Fermeture d'une librairie dans le 11e arrondissement de Paris.

Ouvrez les librairies ! Depuis l'annonce du confinement, à l'orée de la saison des prix littéraires, un vent de protestation souffle dans le monde du livre. Syndicats de libraires, auteurs ou professionnels du livre ont réclamé, notamment via des pétitions, que les librairies soient ouvertes ou que les livres soient déclarés « biens essentiels ». Une liste pour le moins jésuitique ? pourquoi le vin et pas le livre dans ce « pays des Lumières », comme le scande Emmanuel Macron quand il parle à Al-Jazira ? Nos voisins belges confinés l'ont fait (avec pourtant des mesures plus restrictives que les nôtres, notamment la fermeture des écoles), et c'est aussi le cas en Suisse.

Certains politiques se sont emparés du sujet. Anne Hidalgo a annoncé son souhait que les librairies puissent rouvrir à Paris. Et certains maires ont déjà choisi d'autoriser l'ouverture de commerces de proximité, dont les librairies. Côté librairie, beaucoup tiennent à faire entendre leur volonté de réouverture, telle Fabienne Van Hulle, de la librairie Place ronde, à Lille, qui a ouvert samedi malgré l'interdiction. À l'initiative de Marie-Rose Guarniéri, de la librairie des Abbesses à Paris, une opération baptisée « Rallumez le feu de nos librairies » : « Chaque jour, à quinze heures, jusqu'à ce que le gouvernement autorise la réouverture des librairies indépendantes, les écrivains en signe de résistance et de solidarité viendront dans la librairie de leur choix rallumer ses lumières en res [...] Lire la suite