Publicité

Une librairie musulmane fermée à Nice après avoir vendu des ouvrages homophobes et incitant aux violences contre les femmes

Située dans le centre-ville de Nice, la librairie Iqra tire son rideau pour trois mois. Mercredi, le préfet des Alpes-Maritimes, Hugues Moutouh, a pris un arrêté pour fermer le commerce islamique, d’après les révélations du Figaro. Le représentant de l’État a justifié son choix par la mise en vente d’ouvrages « fondamentalistes et vecteurs d’endoctrinement ». « Il a été mis en lumière la vente au public de l'ouvrage fondamentaliste 'Les Grands Pêchés' de l’imam Chams Ad-Dhahabi qui porte atteinte à la dignité de la personne humaine et à la moralité publique », a-t-il déclaré.

À lire aussi Nice : Nicole Belloubet souhaite fermer un collège privé musulman à cause d’un « problème de financements opaques »

Cet ouvrage incite aux « meurtres contre les homosexuels », d’après la préfecture. Une citation du livre indique : « Le prophète a dit : 'Tuez ceux qui s’adossent à l’acte du peuple de Loth [l’homosexualité, NDLR]' ». On y retrouve également « des propos incitant à la violence contre les femmes » : « Quarante-septième péché majeur : la rébellion de la femme contre son mari, la corriger si besoin ». D’autres œuvres « prônant un prosélytisme religieux » étaient disponibles à la vente, ainsi que des vêtements religieux.

Le procureur de la République saisi

Hugues Moutouh ne compte pas lâcher. « En ces temps troubles, rien ne sera cédé sur le terrain des extrêmes et de l’endoctrinement », a-t-il insisté auprès de nos confrères. Le préfet a saisi le procureur de la ...


Lire la suite sur LeJDD