Libourne : Centre commercial du vin, boutiques de luxe, musée de l'auto... Un projet XXL se dessine dans les anciennes casernes

Mickaël Bosredon
·1 min de lecture

EQUIPEMENT - L’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon et la ville de Libourne ont présenté ce mercredi le projet de réhabilitation des anciennes casernes militaires de la ville, qui comprendra un volet œnotouristique, des boutiques de mode de luxe, un palace et un musée

La crise a repoussé le projet d'un an, mais n'a pas forcé ses porteurs à le revoir à la baisse. La ville de Libourne et l’homme d’affaires d'origine bordelaise Michel Ohayon, ont présenté mercredi un (très) ambitieux projet de réhabilitation des anciennes casernes de l’Esog (Ecole des sous-officiers de gendarmerie), qui comprendra 50.000 m2 de commerce, un hôtel de luxe et un musée.

Michel Ohayon ambitionne d’accueillir à terme sur ce site « six à huit millions de touristes par an », et il vise notamment la clientèle chinoise et américaine. « Il faut se préparer aux enjeux touristiques mondiaux, explique-t-il, et cette clientèle vient chercher en France du pittoresque. On attend de la France ce pour quoi elle a une réputation mondiale, à savoir sa gastronomie, son vin… » Ils devraient être servis. Car l’(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Gironde : Une étude montre que l'essor du télétravail permettrait d'éviter 36.000 déplacements quotidiens
Bordeaux : Du pont d’Aquitaine aux quais en passant par Meriadeck, la ville s’est métamorphosée en 50 ans
Bordeaux : « Le prix de l’eau ne doit pas être le même pour remplir sa carafe que pour remplir sa piscine » estime le président de la métropole