¡ Libertad ! Quand l'Aquitaine devenait terre d'accueil pendant la Guerre d'Espagne

Odile Morain

À l'occasion du 80e anniversaire de la fin de la guerre civile espagnole, les Archives départementales de Bordeaux proposent une exposition qui retrace cette période troublée. Le parcours est étayé de photos, de films mais aussi de lettres qui témoignent de l'exil des populations vers la France. L'Aquitaine, région frontalière, se fait alors terre d'accueil entre 1936 et 1939.

Cette exposition raconte l’histoire de ces femmes, hommes et enfants qui ont dû fuir leur pays : une histoire d'émigrés, de combattants, de réfugiés, puis d'exilés. Entre l'Espagne et la Gironde naît alors un élan de solidarité.


Les images, témoins de l'exil

A travers des documents d’archives provenant essentiellement des fonds conservés aux Archives départementales, l'exposition retrace un pan oublié de l'Histoire.


Un reportage filmé raconte une poursuite navale au large des côtes aquitaines, des journaux d'opinion girondins rendent compte, eux, du massacre de Guernica. Le parcours de l'exposition fait également état d'écrits préfectoraux, portuaires ou sanitaires. A Trompeloup par exemple, l'avant-port de Pauillac, on ne compte plus seulement des marchandises, mais aussi des centaines de réfugiés.

En 1937 on a près de 100 000 réfugiés qui sont arrivés par bateau puis acheminés par trains spéciaux à Bordeaux

Cyril Olivier

Chef du bureau des recherches et de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi