“Nos libertés sont réduites” : Michel Sardou flingue l’époque actuelle dans Sept à Huit

·1 min de lecture

Dans le portrait de la semaine de Sept à Huit ce dimanche 2 mai sur TF1, Audrey Crespo-Mara a demandé à Michel Sardou son opinion sur son image d'homme qualifié parfois de "réac". "Je suis le mec le plus sympa du monde ! Si j'étais le monstre qu'on montrait du doigt, je ne pense pas que j'aurais duré 50 ans, c'est énorme 50 ans, et que les gens m'auraient suivi", s'est-il défendu. Reconnaissant être un homme de droite, Michel Sardou a évoqué avec autodérision le fait que ses propos fassent de moins en moins polémique. "Ça se calme, oula ! Je suis une armoire normande ! Je fais partie des meubles, dans la maison, on ne touche surtout pas à l'armoire de grand-mère ! (...) On me fout la paix, maintenant", a-t-il remarqué.

À lire également

Infectée par le Covid, Roselyne Bachelot a cru mourir : "On se dit que c'est la fin" (VIDEO)

L'interprète de La maladie d'amour a poursuivi avec son honnêteté habituelle : "J'aime pas beaucoup cette époque. La bagnole électrique, par exemple, ça me mine. On n'entend rien ! (...) Moi, je ne veux pas une bagnole silencieuse, je veux entendre le cri du moteur quand je monte les tours. C'est ça, qui me faisait bander !".

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi