Liberté de la presse : RSF dénonce pressions politiques et désinformation dans son classement 2024

L'ONG Reporters sans frontières a publié, vendredi, son 22e classement annuel sur la liberté de la presse dans le monde. Si la Norvège reste le pays le mieux noté, l'Érythrée a supplanté la Corée du Nord à la dernière place, tandis que la France, elle, passe de la 24e à la 21e place dans cette édition 2024 qui met en exergue une moindre protection du journalisme par les États.

Les pressions politiques sur la presse augmentent dans le monde alors même que la moitié de la planète vote cette année, alerte Reporters sans frontières (RSF) dans son classement 2024 publié vendredi 3 mai. Globalement, selon l'ONG, les conditions d'exercice du journalisme sont mauvaises dans les trois quarts des pays.

La Norvège reste en tête de ce 22e classement de la liberté de la presse, tandis que l'Érythrée arrive en dernière position, 180e, après la Corée du Nord qui occupait cette place ces deux dernières années.

La France passe de la 24e à la 21e place par un effet mécanique, alors que les indicateurs du pays "stagnent", relève auprès de l'AFP Anne Bocandé, directrice éditoriale de l'ONG de défense des journalistes.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Malgré l'hécatombe au Proche-Orient, le nombre de journalistes tués a baissé en 2023
À Gaza, la guerre la plus meurtrière de l'histoire récente pour les journalistes
Aux quatre coins du monde, la liberté de la presse "attaquée"