"Liberté dans le hijab": Attal assure que le gouvernement n’était "pas informé de cette campagne"

·1 min de lecture
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue d'un conseil des ministres à l'Elysée, le 7 octobre 2021 - Thomas SAMSON © 2019 AFP
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue d'un conseil des ministres à l'Elysée, le 7 octobre 2021 - Thomas SAMSON © 2019 AFP

876450610001_6280086603001

"Le gouvernement n’était pas informé de cette campagne" a assuré le porte-parole du gouvernement lors du compte rendu du Conseil des ministres ce mercredi. "Elle a été faite en dépit du bon sens, parce qu'il ne faut pas confondre la liberté religieuse, avec la promotion, de facto, d'un signe religieux", a souligné Gabriel Attal.

Une campagne célébrant la diversité et "la liberté dans le hijab", lancée la semaine dernière par le Conseil de l'Europe, a déclenché une vive polémique en France, conduisant l'organisation à la retirer mardi.

"La France est le seul pays à être intervenu"

876450610001_6280075604001 "Bien sûr que nous ne sommes pas en accord" avec "cette démarche identitaire", a affirmé le porte-parole du gouvernement. Elle est "à l'opposé de la liberté de convictions que la France défend dans toutes les enceintes européennes et internationales", a-t-il ajouté. Avant de pointer que "la France est le seul pays à être intervenu [auprès du Conseil de l'Europe]" pour amener à son retrait.

Lancée jeudi dernier par le Programme pour l'inclusion et la lutte contre les discriminations du Conseil de l'Europe et cofinancée par l'Union européenne, cette campagne proposait des portraits de plusieurs jeunes femmes, voilées sur une seule moitié de l'image. Un message en anglais indiquait notamment: "Beauty is in diversity as freedom is in hijab" ("la beauté est dans la diversité comme la liberté est dans le hijab").

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles