Le Liban "s'enfonce dans une crise économique et sociale sans précédent", la France monte au créneau

·1 min de lecture

Le Liban est en chute libre, à l'approche d'une nouvelle conférence d'aide. Le retrait du Premier ministre désigné Saad Hariri, neuf mois après sa désignation, intervient en pleine crise économique, qualifiée par la Banque mondiale comme l'une des pires de l'histoire depuis 1850. En proie à une flambée vertigineuse des prix, une dégringolade historique de sa monnaie et une paupérisation inédite de sa population, le Liban vivait déjà ces dernières semaines au rythme de graves pénuries, notamment de médicaments et de carburant, ayant catalysé de nouvelles manifestations.

"Liban, vers plus de danger", pouvait-on lire vendredi en une du quotidien Annahar. "Avec la récusation de Hariri, une aggravation de la crise est inéluctable", titrait de son côté le quotidien francophone L'Orient-Le Jour. La France, qui chapeaute les efforts internationaux pour une sortie de crise, a encore fustigé vendredi la classe politique, annonçant la tenue d'une nouvelle conférence d'aide internationale le 4 août. Cette conférence, qui se tiendra avec l'appui de l'ONU un an exactement après l'explosion meurtrière au port de Beyrouth - imputée à la négligence des autorités - est "destinée à répondre aux besoins des Libanais dont la situation se détériore chaque jour", a indiqué le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

>> A lire aussi - Double explosion à Beyrouth : Emmanuel Macron en chef de file pour organiser l'aide internationale au Liban

Malgré la pression internationale et la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Depuis le début de la crise sanitaire, une région bat le record des plans sociaux
Avec ce nouvel engin, la Défense passe à l'hybride
"Ne laissons pas les Français travailler trop". Le clin d'œil de Philippe Eliakim
Covid-19 : masque obligatoire dans l'espace public, sauf à la plage, dans les Pyrénées-Orientales
L’Allemagne face à la pire catastrophe naturelle en 75 ans, la Belgique endeuillée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles