Liban : un nouvel effondrement dans les silos de Beyrouth deux ans après l'explosion

© IBRAHIM AMRO / AFP

Le deuxième anniversaire de l'explosion dévastatrice au port de Beyrouth  au Liban a été marqué jeudi par des manifestations de proches des victimes réclamant une enquête internationale pour connaître la vérité sur la tragédie et par un nouvel effondrement de silos dans la zone portuaire. Le 4 août 2020, des centaines de tonnes de nitrate d'ammonium stockées sans précaution dans un entrepôt près du port explosent. Plus de 200 morts et 6.500 blessés ont été dénombrés et des quartiers ont été entièrement dévastés, un évènement tragique qui a causé un traumatisme pour l'ensemble des Libanais.

En 2020, l'une des plus importantes explosions non nucléaires dans le monde

Elle a été qualifiée de l'une des plus importantes explosions non nucléaires jamais enregistrées dans le monde. Mais deux ans plus tard, on ignore encore ses causes exactes ou l'identité des responsables dans un pays où règne très souvent l'impunité. Il faut "une enquête impartiale, approfondie et transparente sur l'explosion", a lancé jeudi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, faisant écho à des appels d'ONG, d'experts et des familles des victimes.

>> LIRE AUSSIDeux ans après l'explosion au port de Beyrouth, le Liban au bord du gouffre

Jeudi à partir de 15 heures (12 heures GMT), trois marches distinctes organisées à l'appel des proches de victimes en direction du port ont démarré. Et en ce jour de commémoration comme un rappel malheureux de l'explosion d'il y a deux ans, une nouvelle partie ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles