Liban: nouvel effondrement de silos au 2e anniversaire de l'explosion du port de Beyrouth

Des centaines de manifestants ont commémoré ce jeudi le deuxième anniversaire de l’explosion du port de Beyrouth, qui a fait 220 morts, 6 500 blessés et détruit une partie de la capitale libanaise, le 4 août 2020. Les protestataires ont lancé des appels au chef des Nations unies pour une enquête internationale. Au moment où les manifestants s’approchaient du port, une partie des silos endommagée s’est effondrée.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Malgré l’effondrement de quatre cylindres de la partie nord des silos et le nuage de poussière qui s’est répandu au-dessus du port, les manifestants ont poursuivi leur chemin vers le lieu de rassemblement.

L’écroulement de la structure endommagée lors de l’explosion du 4 août 2020 était prévisible et n’a fait aucune victime. L’armée avait procédé, il y a une semaine, à l’évacuation des personnes présentes dans un rayon de 500 mètres.

La commémoration s’est transformée en manifestation contre la classe dirigeante accusée d’être responsable des crises multiples qui frappent le Liban depuis trois ans.

Le cortège le plus important s’est ébranlé des abords du Palais de justice de Beyrouth, lieu hautement symbolique à un moment où l’enquête sur l’explosion du port est à l’arrêt en raison de blocages politiques.

Les manifestants brandissaient des banderoles appelant à la suppression du régime des immunités qui empêche que des ministres et des députés soient poursuivis par la justice pénale.

Le cortège s’est ensuite dirigé vers le port en passant par le centre-ville, berceau du mouvement de contestation qui a éclaté en 2019.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles