Liban : ce que l'on sait des explosions survenues à Beyrouth

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

Au moins 50 personnes sont mortes et 2 750 ont été blessées dans les deux explosions survenues à Beyrouth (Liban), mardi 4 août, selon un nouveau bilan annoncé un peu avant 22 heures par le ministre de la Santé libanais, Hamad Hassan. Les fortes déflagrations, qui ont eu lieu dans la zone du port et dont l'origine n'était pas connue dans l'immédiat, ont été entendues dans plusieurs secteurs de la ville. Le Premier ministre a d'ores et déjà annoncé un jour de deuil national mercredi.

>> Explosions à Beyrouth : suivez la situation dans notre direct

Quels sont les dégâts ?

Les vitres de nombreux immeubles et magasins ont volé en éclats et d'épais nuages de fumée orange s'élèvent au-dessus de la capitale. Presque aucune vitrine des magasins des quartiers de Hamra, Badaro et Hazmieh n'a résisté, pas plus que les vitres des voitures. Des véhicules ont été abandonnés dans les rues, avec leurs airbags gonflés, et les sirènes de la défense civile retentissaient dans toute la ville.

Ahmad M. Yassine était dans sa voiture à Dayhe, dans la banlieue sud de Beyrouth, lorsque l’explosion a eu lieu. "Tout d’un coup, ma voiture a sauté des mètres en avant", raconte-t-il à franceinfo, qui l'a contacté sur les réseaux sociaux. "Il a plu partout des débris de verre venant des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi