Liban: l'ex-président de l'Ordre des pharmaciens arrêté pour stockage illégal de médicaments

·2 min de lecture

Au Liban, un ancien président de l'Ordre des pharmaciens a été placé en détention dans le cadre de la lutte contre le stockage illégal de médicaments. Cette campagne intervient alors que le pays du Cèdre est confronté à une grave pénurie de médicaments qui met en danger la vie de plusieurs centaines de patients.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Rabih Hassouna, un proche du parti de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, a été arrêté après une perquisition opérée par l’armée libanaise dans l’un de ses entrepôts à Beyrouth. Des médicaments utilisés dans le traitement du cancer ont été découverts alors qu’ils sont introuvables sur le marché. La société de l’ancien président de l’Ordre des pharmaciens a démenti les accusations de stockage illégal.

La pénurie de médicaments qui sévi au Liban met en danger la vie de nombreux patients. Ceux qui sont traités contre le cancer et d’autres maladies chroniques sont les plus affectés.

Perquisitions dans des entrepôts

Devant l’ampleur du problème, une vaste campagne de collecte et de distribution de produits pharmaceutiques s’est mise en place sur les réseaux. En parallèle, le ministre de la Santé, accompagné d’agents de police, a procédé ces derniers jours à des perquisitions dans plusieurs régions du pays. Des dizaines de tonnes de médicaments en rupture de stock dans les pharmacies ont été découverts, provoquant un vif émoi dans le pays.

Les propriétaires de ces entrepôts sont parfois proches des partis traditionnels, ce qui discrédite davantage la classe politique honnie par une population qui manque de tout.

Les médicaments saisis sont vendus aux pharmacies au prix subventionné par la Banque du Liban, mais la pénurie persiste.

À écouter et lire aussi : Liban: «Nous sommes en rupture de stock d’antibiotiques et d’équipements» [Reportage]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles