Liban: L'ambassadrice de France critique des propos d'Hassan Diab

·2 min de lecture
LIBAN: L'AMBASSADRICE DE FRANCE CRITIQUE DES PROPOS D'HASSAN DIAB

BEYROUTH (Reuters) - L'ambassadrice de France à Beyrouth, Anne Grillo, a vivement critiqué des propos du Premier ministre Hassan Diab qui avait déclaré que le Liban était assiégé, imputant la responsabilité de la crise libanaise à des années de "mauvaise gestion" et à "l'inaction" de la classe politique.

Selon la Banque mondiale, la crise que traverse le Liban depuis près de deux ans est l'une des pires crises économiques de l'histoire moderne. La livre libanaise a perdu plus de 90% de sa valeur et plus de la moitié de la population a basculé dans la pauvreté.

"Ce qui est effrayant Monsieur le Premier ministre, c'est qu'aujourd'hui l'appauvrissement brutal de ce qui était, somme toute, une référence dans cette région, cet effondrement, il est le résultat délibéré d'une mauvaise gestion, de l'inaction, et depuis des années," a déclaré l'ambassadrice, dans un enregistrement diffusé par l'ambassade de France mercredi.

"Il n'est pas le résultat d'un siège extérieur. Il est le résultat de vos propres responsabilités, à tous, depuis des années, à la classe politique. C'est ça la réalité," a-t-elle poursuivi.

Hassan Diab expédie les affaires courantes depuis sa démission après l'explosion au port de Beyrouth le 4 août 2020. Depuis, les partis politiques n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un nouveau gouvernement.

Les donateurs exigent depuis longtemps des réformes pour éradiquer la corruption et le gaspillage des ressources publiques, largement considérés comme les causes profondes de la crise.

Aux appels répétés demandant que l'aide soit liée aux réformes, Hassan Diab a répondu mardi dans un discours devant les ambassadeurs à Beyrouth que "le siège imposé" au Liban n'affectait pas les corrompus - une référence apparente aux hommes politiques du pays.

Le peuple libanais est à bout de patience et "lier l'aide du Liban à la formation d'un nouveau gouvernement est devenu une menace pour la vie des Libanais et pour l'entité libanaise", a-t-il déclaré, affirmant que le pays était à quelques jours d'une explosion sociale.

(Imad Creidi, rédigé par Tom Perry, version française Dagmarah Mackos et Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles