Liban-Israël : le champ gazier de la discorde à la frontière maritime

Des centaines de personnes ont manifesté dans le sud du Liban, pour protester contre la présence d’un navire de production de gaz israélien dans un champ offshore de Karish, partiellement revendiqué par Beyrouth.

Parmi les manifestants, des habitants de la ville de Naqoura, située tout proche de la frontière avec Israël, et des élus locaux.

"Nous refusons absolument de négliger les ressources maritimes du Liban, qui appartiennent à tous les Libanais", a déclaré le législateur Firas Hamdan, lisant une déclaration commune de treize parlementaires indépendants, dont la plupart ont été nouvellement élus le mois dernier.

Le Liban et Israël n'ont pas de relations diplomatiques et sont séparés par une frontière surveillée par l'ONU.

Cette manifestation intervient quelques jours avant la visite au Liban de l'émissaire américain chargé de la médiation des négociations sur la frontière maritime entre les deux voisins.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles