Liban: l'incendie de la raffinerie de Zahrani maîtrisé

·1 min de lecture

Les pompiers ont réussi à circonscrire l'incendie de cette installation pétrolière censée recevoir du carburant pour éviter un blockout électrique. Il n'y a aucune victime.

Après quatre heures d’efforts, les pompiers et la défense civile ont réussi à maîtriser le sinistre, raconte le correspondant de RFI à Beyrouth, Paul Khalife. Ce sont 250 000 litres d’hydrocarbures qui sont partis en fumée alors que le pays connaît depuis des mois une pénurie chronique de carburant. Le ministre de l’Énergie, Walid Fayad, va former une commission pour déterminer les causes de cet accident.

Le directeur des installations de Zahrani, a expliqué que le feu s'était déclenchéalors que le réservoir était en train d'être vidé, après que les responsables ont constaté une anomalie : « Nous avons remarqué hier que le toit du réservoir était incliné, et avons commencé immédiatement en matinée à transférer le carburant ». Il estime qu'un court-circuit a pu causer le départ d'incendie et qu'une « catastrophe aurait pu se produire si le feu avait gagné les réservoirs voisins ».

Dans la matinée, l'armée libanaise avait demandé aux citoyens de quitter la zone et bloqué les accès menant au secteur, situé à une cinquantaine de kilomètres au sud de Beyrouth.

« J'ai entendu une grosse explosion avant que l'incendie ne se déclenché », a déclaré à l'AFP un agriculteur travaillant dans les environs.

L'installation pétrolière de Zahrani est mitoyenne de la centrale électrique du même nom. Elle distribue au marché libanais environ 15% des besoins du pays en mazout. Ces derniers jours, le pays était privé d'électricité en raison de la pénurie de carburant dans les principales centrales électriques de Deir Ammar et Zahrani.

Les Libanais n'ont droit qu'à deux heures d'électricité par jour. L'État peine à importer du carburant, sur fond d'une dégringolade historique de la monnaie nationale et d'un assèchement des devises étrangères.

À lire aussi : Liban: «blackout» total après l'arrêt de deux centrales électriques faute de carburant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles