Liban: le Hezbollah hausse le ton avec de puissantes attaques contre des cibles israéliennes éloignées

Le Hezbollah et l’armée israélienne ont échangé dimanche 23 juin des attaques au drone et des tirs d’artillerie et de roquettes tout au long du front qui s’étend de la Méditerranée aux contreforts du Golan, occupé et annexé par Israël. Face à ces tensions croissantes, Dans ce contexte de tensions croissantes, des milliers de combattants de groupes pro-iraniens seraient prêts à se rendre au Liban pour rejoindre le Hezbollah si une guerre ouverte éclatait contre Israël, selon l’agence AP.

Les signes du terrain sur le front libano-israélien, qui s’étend sur 120 km, montrent des risques croissants d’une conflagration d’envergure entre le Hezbollah et l’armée israélienne, qui s’affrontent quotidiennement depuis le 8 octobre, rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Kahlifeh.

Les attaques lancées par le Hezbollah visent des cibles de plus en plus éloignées de la ligne du front et la puissance de feu qu’il déploie est de loin supérieure à celle des premiers mois du conflit. Ce dimanche, le parti de Hassan Nasrallah a annoncé avoir lancé un escadron de drones suicides contre le quartier général de la 91ème division israélienne, dans la région de Safad en Haute Galilée, à plus de 10 km de la frontière.

Un communiqué du Hezbollah explique que cette attaque est une riposte à un raid mené samedi par l’aviation israélienne dans la plaine orientale de la Bekaa. Lors de cette frappe, un responsable de la branche armée des Frères musulmans libanais, alliés du Hamas, avait été tué.


Lire la suite sur RFI