Liban: deux ans après l'explosion, les silos du port de Beyrouth menacent de s'effondrer

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati a mis en garde jeudi 28 juillet contre l’effondrement des silos du port de Beyrouth, deux ans après l’explosion dévastatrice qui a ébranlé cette imposante construction.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Les autorités ont communiqué aux habitants de la capitale des consignes préventives au cas où l’accident se produirait.

L’explosion de plusieurs centaines de tonnes de nitrate d’ammonium entreposées sans mesure de précaution dans le port avait fait, le 4 août 2020, 220 morts, 6 500 blessés et détruit une partie de la capitale libanaise.

L’armée libanaise et la Direction de la gestion des catastrophes ont été mises en état d’alerte et la Croix-Rouge ainsi que d’autres ONG ont commencé à distribuer des masques aux habitants des quartiers proches du port de Beyrouth.

Les autorités estiment que la zone entourant le port dans un rayon de 500 mètres sera probablement recouverte par un énorme nuage de poussière contenant des champignons et d’autres particules nocives en cas d’effondrement des silos.

Plans d'évacuation

Les régions situées dans un rayon de 1 500 mètres, qui comprennent le centre-ville de Beyrouth, seront affectées par une quantité de poussière durant 24 heures.

Les habitants ont été invités à fermer leurs fenêtres et à porter des masques. Des plans d’évacuation des quartiers les plus exposés sont envisagés.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles