Liban : cinq braquages de banques en une journée, des clients exigent leurs économies

© FADEL ITANI / AFP

Cinq banques ont été "braquées" vendredi au Liban par des clients cherchant à retirer leurs économies bloquées, les derniers en date d'une série d'incidents de ce type qui ont suscité un large soutien dans l'opinion publique de ce pays frappé par une crise sans précédent. Le Liban est plongé depuis 2019 dans de graves difficultés économiques et financières imputées par une grande partie de la population à la mauvaise gestion, la corruption, la négligence et l'inertie d'une classe dirigeante en place depuis des décennies.

Des restrictions draconiennes sur les retraits

Quand la valeur de la livre libanaise a commencé à s'effondrer, les banques ont commencé à imposer des restrictions draconiennes sur les retraits, empêchant ainsi les clients de retirer leurs économies, en particulier en devises étrangères, surtout des dollars. En 48 heures, sept banques ont été touchées par une série de "braquages". Face à la multiplication de ces incidents, le ministre de l'Intérieur a tenu vendredi une réunion d'urgence "pour prendre les mesures sécuritaires nécessaires".

>> LIRE AUSSIDeux ans après l'explosion au port de Beyrouth, le Liban au bord du gouffre

L'Association des banques du Liban (ABL) a elle aussi convoqué une réunion d'urgence et ordonné une fermeture généralisée de toutes les succursales pendant trois jours la semaine prochaine.

Trois banques braquées à Beyrouth, deux dans le sud du pays

Mercredi, l'exaspération d'une jeune Libanaise qui a pris d'assaut une banque de ...


Lire la suite sur Europe1