Liban: les écoliers de retour en classe en pleine crise historique

·1 min de lecture

Après deux années d’enseignement en ligne, perturbées par la crise multiforme qui frappe le Liban, la rentrée scolaire dans le secteur public a lieu ce lundi 11 octobre en présentiel. Le retour sur les bancs de l’école se déroule dans des conditions difficiles pour les élèves et le corps enseignant.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Près de 400 000 élèves prennent ce lundi le chemin de l’école publique pour quatre jours de cours en présentiel et une seule journée en ligne.

Cette rentrée scolaire a lieu cette année dans un contexte de crise sans précédent, qui a déstructuré tous les aspects de la vie quotidienne au Liban.

La rentrée avait été reportée de deux semaines pour tenter de trouver des solutions aux nombreux problèmes auquel le secteur de l’éducation est confronté.

Avec des salaires qui plafonnent autour de l’équivalent de 150 dollars, alors que les vingt litres d’essence coûtent douze dollars, les enseignants avaient menacé de boycotter la rentrée.

► À relire : Le courant électrique rétabli partiellement après un « blackout » au Liban

L’explosion des prix des carburants affecte le transport scolaire. Les pénuries de mazout et les coupures d’électricité et d’Internet perturbent le fonctionnement des établissements scolaires, aussi bien dans les villes que dans les régions rurales.

Incapables de gérer la situation, les autorités libanaises se sont tournées vers les donateurs et les Nations unies, qui ont promis une aide de 70 millions de dollars pour les écoles publiques.

Cent-vingt-deux établissements ont en outre été équipés en panneaux solaires pour pallier les pénuries de carburant et 80 autres suivront prochainement.

Les manuels scolaires seront offerts gratuitement pour tous les cycles et des allocations de transport seront accordées aux membres du corps enseignant.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles