Liban: à Beyrouth, des femmes manifestent pour raffermir l'unité du pays

La contestation populaire se poursuit au Liban, où aucun gouvernement n'est en vue un mois après la démission de Saad Hariri. Depuis quelques jours, des femmes issues de différentes confessions défilent ensemble à Beyrouth, pour affirmer l’unité du pays, toujours profondément marqué par les années de guerre civile.

Avec notre envoyé spécial à Beyrouth,  Nicolas Falez

Plusieurs dizaines de femmes brandissent des drapeaux libanais et reprennent ensemble des chants et des slogans. Non loin de là, des affrontements ont éclaté il y a une semaine ; des heurts entre des manifestants et des membres du Hezbollah, qui ont fait ressurgir le spectre de la violence intercommunautaire.

C’est ce que refusent ces Libanaises. Depuis quelques jours, elles défilent ensemble pour affirmer l'unité du pays, issues des différentes confessions libanaises, appelant à surmonter les barrières communautaires. Comme Daisy, qui défile cheveux au vent, au côté de femmes vêtues de noir et strictement voilées.

« Le slogan chrétiens-musulmans chiites, on l'a dépassé »

« Quand on s’est rencontrées, on ne s'est pas demandées : "Qui êtes-vous et d’où venez-vous ?" Nous sommes tous un, et j’espère que dorénavant nous le serons ! C’est pour ça que nous militons actuellement. Nous sommes toutes ensemble, c'est pour bâtir un nouveau Liban », nous confie-t-elle.

Et d'ajouter : « Le slogan chrétiens-musulmans chiites, on l'a dépassé. Après le 17 octobre, nous avons dépassé ce slogan. Maintenant, nous ne parlons plus que de "un". Et ça, on le bâtit petit à petit. Tout doit commencer quelque part ! » Des manifestations similaires ont lieu depuis plusieurs jours dans différentes villes.

À écouter aussi : Au Liban, les raisons de la colère (Grand Reportage)