«Libération» renfloué à hauteur de 15 millions d'euros par le milliardaire tchèque Kretinsky

© Libération

Le milliardaire tchèque et patron de CMI ("Elle", "Marianne"...), Daniel Kretinsky, prête 14 millions d'euros à Libération pour garantir "le financement du titre jusqu'à son retour à l'équilibre" en 2026, a annoncé mardi la société Presse indépendante, propriétaire du quotidien.

Le prêt doit permettre de couvrir les pertes du titre

En plus de ce prêt, M. Kretinsky, via sa fondation, fait un don d'un million d'euros au "fonds de dotation pour une presse indépendante" (FDPI), actionnaire majoritaire de Presse indépendante, selon une annonce faite en interne par le directeur général de Libération, Denis Olivennes.

Versé "sous forme d'obligations", le prêt doit permettre de couvrir les pertes du titre, déficitaire malgré une forte croissance de ses ventes, tout en préservant son "indépendance", selon le communiqué de Presse indépendante. Le FDPI, auquel le groupe Altice de Patrick Drahi a cédé Libération il y a deux ans, "se réjouit de l'arrivée à ses côtés" d'un "nouveau partenaire de qualité", y voyant "un gage de confiance dans l'avenir du journal", d'après le texte.

Un chiffre d'affaires de 31,5 millions d'euros en 2021

Egalement cité dans le communiqué, Daniel Kretinsky se dit "heureux de participer ainsi à la pérennisation d'un journal indépendant et indispensable au débat démocratique". Denis Olivennes avait annoncé en juillet être à la recherche de 15 millions d'euros pour Libé. Le retour à l'équilibre avait été repoussé de 2023 à 2026, en raison notamment d'un développeme...


Lire la suite sur Europe1