«Libération» : le milliardaire Daniel Kretinsky va-t-il voler au secours du quotidien ?

© Libération

Le patron du groupe de médias tchèque Czech Media Invest (CMI) Daniel Kretinsky s’apprêterait à remettre au pot de Libération. Le journal devrait recevoir 20 millions d’euros, d’après les informations de nos confrères du Monde.  Car le quotidien est en difficulté financière. Il devait être à l’équilibre en 2023 mais ce ne sera finalement pas le cas avant 2026. La crise due au Covid-19 ainsi que l’augmentation du prix du papier ont participé du constat que cet objectif ne serait pas atteint. D’autant que Libération va devoir commencer à rembourser le prêt garanti par l’Etat (PGE) de près de 4 millions d’euros contracté au début de la crise sanitaire liée au Covid-19.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Kretinsky ne devient pas actionnaire de Libération

Il y a quelques semaines, Denis Olivennes, le cogérant de Libération, déclarait d’ailleurs rechercher 15 millions d’euros. L’appel a visiblement été entendu. Avec ces 20 millions d’euros injectés, Daniel Kretinsky ne deviendrait pas actionnaire de Libération. Le journal ne peut pas en avoir, puisqu’il a été placé dans le fonds de dotation pour une presse indépendante, ce qui protège son indépendance éditoriale. Le milliardaire avait uniquement deux options : prêter ou donner. Il aurait choisi la première.

Aucun des protagonistes du dossier n’a pour l'instant souhaité s’exprimer.

...
Lire la suite sur Europe1