Vers une libération conditionnelle de l'assassin de Robert Kennedy

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Incarcéré depuis 50 ans, l'assassin de Robert Kennedy, le frère cadet de John Fitzgerald Kennedy, pourrait retrouver la liberté. C’est en tout cas ce que recommande une commission de l’État de Californie où Sirhan Sirhan est emprisonné depuis 1969.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Lorsqu’il a été arrêté, Sirhan Sirhan avait tout juste 24 ans. Aujourd’hui, il a 77 ans, les cheveux blancs et dit regretter son acte. Le 5 juin 1968, alors que « Bobby » Robert Kennedy célèbre sa victoire aux primaires démocrates dans un hôtel de Los Angeles, Sirhan Sirhan lui tire dessus avec un revolver. Le sénateur meurt des suites de ses blessures, cinq ans après l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Tout comme son frère, il était lui aussi pressenti pour devenir président.

►À lire aussi : Il y a cinquante ans, la mort de Robert, «Bobby», «l’autre Kennedy»

Aux enquêteurs, Sirhan Sirhan, qui est d’origine palestinienne, avait dit avoir été déçu par la promesse de Robert Kennedy d’envoyer des avions à Israël. Il avait été Condamné à mort, sa peine avait été commuée en réclusion à perpétuité en 1972, à la faveur d'une brève suppression de la peine capitale en Californie.

Les appels à sa libération de Bobby Junior

Jusqu’ici ses demandes de libération avaient toutes été rejetées : 16 rejets en 50 ans. Vendredi, devant la commission des libérations conditionnelles, Sirhan Sirhan a reçu le soutien de l’un des fils de Robert Kennedy qui a plaidé en sa faveur.

Si la commission a accepté la demande de Sirhan Sirhan, le dernier mot revient désormais au gouverneur de Californie, Gavin Newsom qui doit s'exprimer après un délai d'examen de 90 jours. Pour le moment, son bureau n‘a pas souhaité s’exprimer sur la question.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles