Liaison présumée: Trump fait la sourde oreille à la proposition de l'ex-actrice pornographique

1 / 2

Liaison présumée: Trump fait la sourde oreille à la proposition de l'ex-actrice pornographique

Payée par un avocat de Donald Trump pour taire une éventuelle liaison passée avec l'actuel président des Etats-Unis, Stephanie Clifford, dont le nom de scène était "Stormy Daniels" lorsqu'elle travaillait dans le cinéma pornographique, avait proposé lundi de rendre l'argent versé. Son avocat a annoncé ce mardi sur Twitter que l'offre avait été ignorée, condamnant de fait sa cliente au silence. 

C'est un silence qui vaut refus. Stephanie Clifford, connue comme actrice pornographique sous le pseudonyme de Stormy Daniels, avait reçu en octobre 2016 la somme de 130.000 dollars des mains d'un avocat de Donald Trump, Michael Cohen, pour taire une liaison passée, entre 2006 et 2007, avec le milliardaire devenu président des Etats-Unis.

Une lettre envoyée ce lundi par son avocat, Michael Avenatti, à Michael Cohen proposait un marché au clan Trump: le virement, "d'ici à vendredi", des 130.000 dollars initialement perçus par l'ancienne gloire du X à Donald Trump. En échange, Stephanie Clifford retrouvait le droit de parler de ses relations avec Donald Trump. 

L'amertume de l'avocat de Stephanie Clifford 

La missive mettait celui-ci dans une position inconfortable: soit il acceptait l'argent et devait s'attendre à faire le dos rond devant l'exposition publique d'une part de sa vie privée, soit il apparaissait comme un homme intéressé au silence de l'actrice. Et la date butoir était proche: ce mardi, à midi. Entre les deux options, Donald Trump et ses avocats ont tranché et ont choisi d'ignorer le message. 

C'est Michael Avenatti lui-même qui a révélé la chose sur Twitter, sans cacher son amertume. "Le Président et M. Cohen ont sciemment ignoré notre proposition d'arrangement, redoublant ainsi leurs efforts pour museler madame Clifford et l'empêcher de dire aux Américains ce qu'il s'est...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi