L'hyperactivité est-elle synonyme d'échec scolaire ?

© FRANCK FIFE / AFP

L'hyperactivité ou trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) toucherait entre 5 et 8% des enfants en France. L'origine de ce trouble proviendrait d'un dysfonctionnement de la dopamine dans le cerveau de l'enfant. Celle-ci sert de neurotransmetteur agissant sur sa concentration. Le TDAH va se manifester par différents symptômes que vont être le déficit de l'attention, une distraction fréquente ou encore l'impulsivité, voire l'agressivité.

Les troubles des dys responsables des échecs scolaires ?

Généralement, ce trouble s'accompagne de difficultés scolaires pour les enfants. "Ce qui est faux", selon le docteur Louis Vera, pédopsychiatre spécialisé des troubles de l'attention, invité de l'émission Bienfait pour vous sur Europe 1. "Ça m'arrive de recevoir des parents pour des difficultés d'attention et de leur dire : 'Regardez, votre enfant a visiblement du mal à se concentrer, comme c'est rapporté dans ses bulletins et par ses enseignants. Mais les résultats scolaires sont excellents et surtout votre enfant ne souffre pas de cette difficulté d'attention'", explique-t-il.

>> LIRE AUSSIDéficit de l'attention et hyperactivité : pourquoi le diagnostic est-il si important ?

Donc pour Louis Vera, "ce n'est pas la peine de venir consulter quand on voit que son enfant a du mal à se concentrer, mais qu'il n'y a pas d'impact dans sa vie scolaire". Il explique toutefois que les troubles de l'attention peuvent être responsables d'échecs scolaires, à conditions d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles