"L'humiliation suprême" : pourquoi Jacques Chirac ne gardait pas un bon souvenir de Brégançon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Demeure estivale mythique, le Fort de Brégançon a vu passer tous les présidents de la République depuis Georges Pompidou et ses premières vacances médiatisées. Ce vendredi 30 juillet, Emmanuel et Brigitte Macron se sont envolés pour rejoindre leur résidence et y séjourner deux semaines. Avant l’actuel chef de l’État, certains prédécesseurs y ont gardé de mauvais souvenirs, à commencer par Jacques Chirac en 1976. Alors qu’il était le Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing, l’ancien président avait passé une journée au fameux fort. Mais la venue d’un invité surprise avait provoqué un sentiment "d'humiliation suprême" chez l’homme politique.

Mais qui était donc cet invité venu gâcher le séjour de Jacques Chirac ? Le président Valéry Giscard d’Estaing avait eu la mauvaise idée de faire venir son moniteur de ski de Courchevel le même jour. Un terrible souvenir pour l’ancien premier Ministre : "En plus, le moniteur de ski était venu en short avec sa femme en une petite robe courte, pas du tout en tenue de soirée. Il avait trouvé que c'était l'humiliation suprême", a expliqué Pierrick Geais, auteur de L'Élysée à la plage et invité sur l’antenne d’Europe 1. Un épisode anodin au premier abord mais qui avait déclenché une importante déception dans la tête de Jacques Chirac : "Quelques semaines plus tard d'ailleurs, il allait quitter Matignon", a ajouté l’auteur.

En tant que président de la République, Jacques Chirac a passé deux vacances au fort de Brégançon. Le premier et le dernier (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Camille Gottlieb « un cœur à prendre » : elle s’amuse de son célibat !
PHOTOS - A 19 ans, la princesse Elisabeth de Belgique impressionne en commando !
Mort du prince Philip : les aveux déchirants de Peter Phillips, le petit-fils de reine
Emmanuel Macron en jet-ski à Brégançon ? Il pourrait se laisser tenter...
Lucie Lucas victime de violences conjugales : "J’ai mis 5 ans à sortir de cette histoire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles