Consommation d'eau : puiser dans les nappes phréatiques ferait dévier l'axe de la Terre

C'est un constat vertigineux : en pompant les eaux souterraines, les humains ont suffisamment modifié la distribution de l'eau sur Terre pour bouleverser l'inclinaison de la planète, selon une nouvelle étude. Pour comprendre comment cela est possible, il faut d'abord savoir que les pôles autour duquel la Terre tourne ne sont pas totalement fixes, mais se déplacent un peu au cours du temps. Imaginez une toupie qui voit sa rotation varier légèrement à chaque tour. Chaque année, le pôle Nord trace un cercle d'environ 10 mètres de large.

Sauf que ces dernières années, cette oscillation a dérivé légèrement vers l'Islande, d'une dizaine de centimètres par an. Cela n'a pas de conséquences sur la météo ou les saisons, cependant, nous étions jusqu'ici capables de l'observer sans vraiment l'expliquer. Aujourd'hui, on sait cependant que la position du pôle varie en fonction de nombreux paramètres, naturels (mouvement du noyau terrestre, courants océaniques...) mais aussi humains, grâce à ces recherches publiées dans Geophysical Research Letters.

2 000 milliards. C'est le nombre de tonnes d'eau souterraine (donc pompée aux nappes phréatiques) qui ont été consommées par les humains entre 1993 et 2010. C'est-à-dire que l'eau a été remontée à la surface, utilisée dans les villes ou les campagnes (consommation, irrigation…), et a fini dans les rivières, puis la mer. Tout cela a élevé le niveau mondial des océans d'environ 6,35 mm, selon les calculs de cette équipe internationale de chercheurs, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite