L'horloge parlante du 3699 va disparaitre

L'horloge parlante d'Orange, accessible au 3699, va disparaitre le 1er juillet. (Photo: Olena Ruban via Getty Images) (Olena Ruban via Getty Images)

Le service mythique d'Orange qui donne l'heure au téléphone avec une précision chirurgicale va être fermé le 1er juillet

HEURE - “Au quatrième top, il sera exactement 13h17”. Dans quelques semaines, on ne pourra plus entendre au téléphone cette phrase mythique prononcée par le 3699. Orange a en effet annoncé mardi 3 mai que son service d’horloge parlante allait disparaître le 1er juillet.

Ce service téléphonique accessible pour 1,50 euro plus le prix d’un appel local était le premier système automatisé du genre au monde. “Il faisait partie du patrimoine industriel français”, a salué l’opérateur historique du téléphone en France dans un communiqué.

Mais depuis plusieurs années, le nombre d’appels n’a fait que diminuer entrainant la fin inéluctable du service. “La digitalisation des matériels, la démultiplication des sources pouvant donner l’heure, mobiles, ordinateurs, tablettes, participent inévitablement à cette érosion”, pointe Orange.

C’est en 1933 que l’horloge parlante a été créée par Ernest Esclangon, astronome et directeur de l’Observatoire de Paris. En 1991, Orange s’est associé à l’Observatoire de Paris pour la valorisation d’une infrastructure dédiée qui assure la diffusion de l’heure en France.

Le modèle actuel est la quatrième génération de cette horloge qui reprend le “temps universel coordonné” de l’Observatoire de Paris. Celui-ci est généré à partir d’un ensemble d’horloges atomiques à la précision chirurgicale : environ 10 millisecondes.

À voir également sur Le HuffPost: Comment bien observer une pluie d’étoiles filantes ?

VIDÉO - Deux cosmonautes testent un bras robotique lors de la 250e sortie dans l'espace

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles