L'homme du président (Canal+ Cinéma) : c'est quoi ce film ?

·1 min de lecture

Corée du Sud, le 26 octobre 1979, le président Park Chung-hee est assassiné par son bras droit. L'homme du président, diffusé ce soir sur Canal+ Cinéma, revient sur les quarante jours qui ont précédé son meurtre, dans un thriller politique tendu sur les derniers jours d'une dictature agonisante.

Exilé aux Etats-Unis, l’ancien directeur de la KCIA, la toute puissante agence de renseignements coréenne, déclenche le Koreangate en révélant les pratiques de Park : «Moi aussi j'ai profité de ce régime pourri et corrompu, déclare-t-il. J'ai décidé de tout révéler aujourd'hui pour dénoncer le président Park qui est en train de transformer la démocratie coréenne en tragédie.» Il déclare que plusieurs membres du congrès américain ont été soudoyés pour ne pas critiquer le régime coréen dictatorial. Depuis 18 ans, à la suite d'un coup d'état militaire et la proclamation de la troisième république, Park dirige son pays d'un main de fer en s'appuyant sur la KCIA dont le seul nom inspire la terreur. Il demande au nouveau chef des services secrets, KIM Gyu-Pyeong de se rendre à Washington pour rencontrer «le traitre de la révolution» qui l'a précédé à la tête de la KCIA. Les révélations fracassantes de ce dernier sur les magouilles du président déséquilibré et paranoïaque ébranlent le nouveau patron des services secrets. Face à la rivalité grandissante qui l'oppose à Kwak, le chef de la sécurité présidentielle brutal et décérébré, KIM se retrouve plongé dans un imbroglio politique et diplomatique (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

La fille inconnue (Arte) : comment Adèle Haenel s'est-elle préparée pour son rôle de médecin ?
Gérard Jugnot (Pourris Gâtés) se confie sur les caprices au cinéma : "Les pourris gâtés dans notre métier sont nombreux"
Dune : un space opera grandiose à découvrir ABSOLUMENT au cinéma (critique)
Laurent Lafitte : son premier casting, sa couv' censurée avec L'origine du monde, Classe mannequin... L'acteur-réalisateur se confie dans la Ciné box (VIDEO)
Justin Chon, réalisateur du bouleversant Blue Bayou : "Si mon film permet d'éveiller les consciences, tant mieux"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles