L'homme qui avait insulté le prince Andrew lors des obsèques d'Elizabeth II ne sera pas poursuivi

Le prince Andrew, duc d'York, le 17 avril 2021 au château de Windsor, à l'ouest de Londres - CHRIS JACKSON © 2019 AFP
Le prince Andrew, duc d'York, le 17 avril 2021 au château de Windsor, à l'ouest de Londres - CHRIS JACKSON © 2019 AFP

L'homme qui avait été arrêté le 12 septembre dernier après avoir insulté le prince Andrew lors du passage du cercueil de la reine Elizabeth II ne sera pas jugé, ont annoncé les médias britanniques ce mardi soir.

"Après un examen attentif et entier de tous les faits et circonstances, le dossier a été traité de manière à offrir une alternative aux poursuites", a annoncé le Crown Office. Le parquet n'a toutefois pas spécifié quelle alternative avait été retenue.

Un homme de 22 ans avait été arrêté en lien avec une atteinte à l'ordre public sur le Royal Mile après avoir crié "Andrew, you're a sick old man" ("Andrew, tu es un vieux pervers") et "disgusting" ("dégoutant") à l'attention du fils d'Elizabeth II.

Le jeune homme avait expliqué son geste: "Les hommes puissants ne devraient pas être autorisés à commettre des crimes sexuels et à s'en tirer." Le prince Andrew est mêlé au scandale d'abus sexuels lié au réseau Epstein.

Mise à l'écart d'Andrew

Le prince Andrew a été accusé d'agressions sexuelles par Virginia Giuffre alors qu'elle avait 17 ans. L'affaire a fait scandale au Royaume-Uni. La cote de popularité du prince a chuté. De nombreux Britanniques ont demandé la mise à l'écart d'Andrew.

Tous ses titres militaires lui ont été retirés, raison pour laquelle il ne se présente pas en uniforme lors des obsèques de sa mère, et ses apparitions publiques - notamment pendant le jubilé - ont été très limités.

En février 2022, Virginia Giuffre et le prince ont scellé un accord à l'amiable après une longue bataille judiciaire. Si Andrew a échappé à un procès civil aux États-Unis, il a dû payer à la victime 12 millions de livres, environ 14 millions d'euros.

Article original publié sur BFMTV.com