L'homme qui a été le bébé sur la pochette de "Nevermind" accuse Nirvana de "pornographie infantile"

·2 min de lecture
Nirvana en concert le 15 février 1984 à Toulon, France.  (Photo: Getty Images)
Nirvana en concert le 15 février 1984 à Toulon, France. (Photo: Getty Images)

MUSIQUE - C’est l’une des photos les plus connues au monde, mais très peu connaissent son histoire. Spencer Elden, l’homme qui apparaissait lorsqu’il était bébé sur la pochette de l’album de Nirvana nommé “Nevermind”, a porté plainte ce 24 août à Los Angeles considérant que la photographie était de la “pornographie infantile”.

L’image présente le bambin dans une piscine sous l’eau et complètement nu. Il semble nager vers un hameçon sur lequel se trouve un billet de 1 dollar. Une scène qui avait été interprétée par beaucoup comme une dénonciation du capitalisme en général. Toutefois l’avocat de Spencer Elden affirme le contraire aujourd’hui, selon lui la photo est de la “pornographie infantile” et la présence d’argent fait apparaître le bébé comme un “travailleur du sexe”.

L’homme âgé aujourd’hui de 30 ans estime désormais que “son identité et son nom sont à jamais liés à l’exploitation sexuelle et commerciale qu’il a subie en tant que mineur, et qui a été vendue dans le monde entier”. La plainte obtenue par le site Variety spécifie que “les accusés ont utilisé de la pornographie infantile représentant Spencer comme un élément essentiel d’un programme de promotion de disques couramment utilisé dans l’industrie de la musique pour attirer l’attention. Les pochettes d’album montraient des enfants de manière sexuellement provocante pour gagner en notoriété”.

La pochette de l'album Nirvana sur laquelle apparaît Elden Spencer qui porte plainte pour
La pochette de l'album Nirvana sur laquelle apparaît Elden Spencer qui porte plainte pour

En complément de cette plainte, Spencer Elden et son avocat demandent 150 000 $ à chacun des accusés, dont les membres encore vivants du groupe, à savoir Dave Grohl (ancien batteur de Nirvana) et Krist Novoselic (ancien bassiste) ; mais aussi à Courtney Love, Guy Oseary et Heather Parry, qui gèrent et perçoivent les revenus auxquels auraient eu droit Kurt Cobain (chanteur de Nirvana, mort en 1994) s’il n’était pas décédé ; ainsi qu’au photographe Kirk Weddle, le directeur artistique Robert Fisher, et plusieurs maisons de disques qui ont participé à la conception de l’album “Nevermind”.

Spencer Elden avait recréé à plusieurs reprises la célèbre pochette en plongeant dans des piscines à l’occasion des anniversaires de l’album. Cependant, dans la plupart des interviews accompagnant ces séances photo, il exprimait des sentiments mitigés quant à sa célébrité. Il a d’ailleurs déclaré qu’il n’avait reçu aucune compensation pour cette photographie, et sa plainte indique que “ses tuteurs légaux n’ont jamais signé de décharge autorisant l’utilisation d’images de Spencer”.

À voir également sur Le HuffPost: Justin Bieber s’en est encore pris à Kurt Cobain

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles