L'hommage des Iraniens au général Qassem Soleimani

Un hommage national a été rendu ce dimanche au général Qassem Soleimani, tué vendredi dans un raid américain.

Une foule immense dans la ville sainte de Mashhad

Une foule immense s'est massée autour du convoi funéraire dans la ville sainte chiite de Mashhad, dans le nord-est de l'Iran. Première journée d'un deuil national de trois jours pour saluer la mémoire de cette figure très populaire et influente, véritable architecte de la stratégie militaire iranienne au Moyen-Orient.

Téhéran promet de venger son assassinat et doute des menaces de représailles américaines. La guerre des mots, elle, a bel et bien commencé :

Donald Trump a averti : si Téhéran attaque des cibles américaines, les États-Unis répliqueront en frappant 52 sites iraniens, dont certains "de très haut niveau et très importants pour l'Iran et pour la culture iranienne."

Interrogé sur ABC, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a une nouvelle fois condamné la politique iranienne au Moyen-Orient :

Pour venger la mort de Qassem Soleimani, Téhéran pourrait frapper des cibles militaires américaines. Washington s'y prépare en déployant près de 3.500 soldats supplémentaires au Moyen-Orient afin de renforcer la sécurité des positions américaines.