L'hommage de Darmanin et Parly aux trois gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme

·1 min de lecture

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et son homologue des Armées Florence Parly ont assisté lundi à l'hommage national rendus à Ambert, dans le Puy-de-Dôme, aux trois gendarmes tués mardi par un forcené, alors qu'ils tentaient de porter secours à sa compagne menacée.

"Trois vies sacrifiées pour en sauver une autre... Malgré notre peine, il n'y a pas plus noble sacrifice que celui-là", a déclaré Gérald Darmanin face aux cercueils des disparus, recouverts d'un drapeau tricolore. "Trop souvent, les forces de l'ordre sont critiquées. On rejette sur elles la violence contenue dans notre société, en proie au doute et à l'angoisse. Mais tous ici savent que l'immense majorité des Français soutiennent, encouragent, aiment leurs actions", a relevé le ministre.

>> LIRE AUSSI -Puy-de-Dôme : ce que l'on sait de l'intervention qui a coûté la vie à trois gendarmes

"Le cœur serré"

"C'est l'occasion pour la famille gendarmerie de se réunir, de faire corps. On est militaires, donc c'est important. Nous voulions rendre le meilleur hommage et parler au mieux de l'action de nos camarades", a expliqué Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie nationale, sur Europe 1. "Nous avions tous le cœur serré en voyant passer les cercueils et en regardant leurs familles éprouvées".

Au cours de la cérémonie, les deux ministres ont remis la Légion d'honneur à titre posthume au lieutenant-colonel Cyrille Morel, au major Rémi Dupuis et au gendarme Arno Mavel, sous les yeux de leurs familles et d...


Lire la suite sur Europe1