"L'hiver dure 90 jours" : les poignants poèmes de Claire Audhuy à son ami Bartek tué dans l'attentat de Strasbourg

Jean-Michel Ogier

Le 11 décembre 2018, un terroriste semait la mort dans les rues de Strasbourg. Sa première victime s'appelait Barto Pedro Orent-Niedzielski alias Bartek. Son amie la dramaturge et metteuse en scène Claire Audhuy lui dédie un livre, L'hiver dure 90 jours, qui rassemble de courts poèmes écrits dans l'urgence de l'inconcevalble entre le 11 décembre et le 31 janvier 2019. Accompagnée du musicien Baris Ayhan, Claire Audhuy a fait une lecture publique très émouvante de son ouvrage le 12 novembre à Strasbourg.



"Dimanche soir ta maman nous dit

que c'est fini

On pleure

Elle nous demande de rire,

ce soir"

Les mots sont simples, les phrases courtes comme écrites dans l'urgence de narrer l'indicible. Claire Audhuy a choisi de raconter la perte de Bartek, cet ami si proche un sombre soir de décembre 2018 sous la forme d'épigrammes, des petits poèmes de cinq lignes.

Il me semblait qu'il fallait de la douceur pour parler de tout ça malgré la violence et la terreur de l'événement... Je ne voulais pas ajouter de la violence à la violence. Il n'y a pas de haine, pas de rancœur, pas de vengeance. Il y a juste de l'amour et de la douceur

Claire Audhuy

Pourtant la perte a été violente. Ce soir de décembre 2018, Bartek sort d'une boulangerie quand il croise Chérif Chekatt qui l'atteint d'une balle en pleine tête. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi