L'histoire tragique d'Artin, bébé migrant disparu dans la Manche et retrouvé mort en Norvège

·1 min de lecture

Le corps d'Artin a été retrouvé en janvier dernier en Norvège, plusieurs mois après que le bateau de migrants sur lequel il a embarqué avec sa famille a sombré dans la Manche. 

Le petit Artin Iran Nezhad n'avait que 15 mois quand il a embarqué avec sa famille sur un bateau de migrants à Calais pour rejoindre l'Angleterre, le 19 octobre dernier. Aucun d'eux n'a survécu à la traversée. Les corps de son père, Rasul Iran Nezhad, sa mère, Shiva Mohammad Panahi, sa sœur Anita, 9 ans, et son frère Armin, 6 ans, avaient été retrouvés, mais pas celui du cadet. Il est réapparu à des centaines de kilomètres du lieu du naufrage, sur une côte de l'île de Karmøy, en Norvège. Les autorités ont mis des mois à identifier le garçonnet grâce à un test ADN, rendu public lundi par les autorités du pays nordique.

L'habit découvert sur lui a aussi aidé à retrouver son identité. «Il n'y avait pas de bébé porté disparu en Norvège et aucune famille n'a contacté la police», a communiqué Camilla Tjelle Waage, à la tête de cette enquête, citée par la BBC. «La combinaison bleue n'était pas de marque norvégienne, ce qui nous a indiqué que le bébé ne venait pas de Norvège», a-t-elle ajouté. Ce qui a aussi aiguillé les enquêteurs sur cette piste, c'est qu'Artin avait été photographié dans un camp de réfugiés de Calais dans cette combinaison.

La combinaison bleue que portait Artin.
La combinaison bleue que portait Artin.

La combinaison bleue que portait Artin. © Norwegian Police/Handout via(...)
Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :