L'histoire du tatouage à travers les civilisations

En Occident, le tatouage a fait son apparition tard. Il a fallu attendre 1769 pour que James Cook, explorateur britannique, découvre le tatouage lors de son débarquement à Tahiti. Lui et son équipage font connaissance avec les autochtones tout en étudiant les dessins bleus qu'ils ont sur la peau. Ils ne tardent pas à reproduire les motifs et décident même d'emmener un Polynésien à leur retour en Angleterre. C'est le début d'une longue histoire pour le tatouage en Occident. Toutefois, sur d'autres continents, il est apparu il y a plusieurs milliers d'années et représente différentes symboliques. Grâce à de nombreuses recherches, il est désormais possible de retracer l'histoire du tatouage à travers les civilisations.

La Polynésie est indéniablement l'un des berceaux du tatouage. En effet, c'est là-bas que le mot « tatouage » est né. Il est traduit du terme polynésien « tatau » signifiant à la fois « frapper » et « dessin inscrit sur la peau ». Les recherches et études ont permis de remonter jusqu'en -1300 av. J.-C. pour connaître l'histoire du tatouage. À cette époque, en Polynésie, le tatouage représentait un rite ou un signe d'appartenance identitaire. En effet, des dents de requins servaient de machine à tatouer et des motifs étaient gravés sur la peau à chaque étape importante de la vie. Toutefois, cette pratique appartenait essentiellement aux classes considérées comme supérieures. Le tatouage était donc une preuve de valorisation chez les Polynésiens.

Le Japon est un pays (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quel est le premier pays africain à avoir participé à la Coupe du monde de football ?
Quel est le premier pays à avoir remporté la Coupe du monde de football ?
Quelle est la vraie histoire de Thanksgiving ?
Quand les femmes dominent le monde
Histoire de France : les cold cases plus les édifiants