L'histoire de la santé humaine : de ses débuts à ses nouveaux défis !

·2 min de lecture

L’humanité part de loin. Pendant des milliers d’années, de la préhistoire jusqu’à l’ère industrielle, l’espérance de vie moyenne ne dépassait pas les 25-30 ans, car la mortalité infantile était très élevée – la moitié des enfants mouraient probablement avant l’âge de 10 ans. Ajoutez à cela le triptyque suivant : violence, sous-nutrition et infection. L’insécurité sanitaire était palpable.

À partir de 1750, l’amélioration de la santé connaîtra des débuts difficiles. Les inégalités étaient fortes et exacerbées par l’industrialisation et l'urbanisation. Ainsi, les villes sont devenues denses et toxiques à cause, notamment, des usines à charbon – un phénomène particulièrement marqué en Angleterre. Les conditions de travail des plus pauvres étaient difficiles et dégradantes, physiquement et psychologiquement. Seuls, les plus riches pouvaient être en bonne santé.

Mais depuis, la longévité a presque triplé, et cela, en seulement trois siècles ; grâce à des révolutions médicales, industrielles et économiques, sans précédent. Pourtant, ces succès sont aujourd'hui menacés par deux types de risques. D’abord, les risques environnementaux, à savoir : la pollution, les vagues de chaleur et les zoonoses. Puis les risques comportementaux avec le tabagisme, la consommation d’alcool, la sédentarité et le surpoids. Cette fois-ci, il semblerait que tout ce qui faisait défaut soit devenu excessif.

« La grande extension. Histoire de la santé humaine » par Jean-David Zeitoun, éditions Denoël, 352 pages, 21 euros.
« La grande extension. Histoire de la santé humaine » par Jean-David Zeitoun, éditions Denoël, 352 pages, 21 euros.

Les grandes avancées

Les premières tentatives d’immunisation volontaire commencent dès le XVIIIe siècle avec la variolisation. Cette technique permettait de lutter contre la variole, une maladie qui tuait à l’époque 20 à 30 % des personnes contaminées. Longtemps décriée, elle consistait à exposer une personne à des pustules d’un malade qui ne souffrait pas d’une forme grave de la maladie.

Si la première expérimentation d'un vaccin par Edward Jenner remonte à 1796, la découverte...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles