L'heure de la purge au PS

ISA HARSIN/SIPA

Au Parti socialiste, l’union derrière la bannière des insoumis crée quelques remous... dont une trentaine d’exclusion.

Ils étaient 577 sur la ligne de départ et certains avaient déjà commencé à « labourer » leur circonscription. Au terme de l’accord passé entre le PS d’Olivier Faure et La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon , ils ne sont plus que 70 socialistes à être candidats aux prochaines législatives, dont une trentaine a une (petite) chance de l’emporter. Soit… environ 500 déçus ! Alors, ça tangue. Si la direction du PS tente de renégocier pour trouver un point de chute à Lamia El Aaraje, qui a dû laisser sa place à Paris à l’insoumise Danielle Simonnet, pour les autres, c’est à prendre ou à laisser. Or, parmi les recalés, on compte quelques têtes d’affiche : un sortant, des secrétaires fédéraux ou nationaux, des maires et une ex-secrétaire d’État. Ils sont déjà une petite vingtaine, essentiellement dans le Grand Est et en Occitanie, à avoir annoncé se maintenir face au candidat investi par la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes). Le 20 mai à 18 heures, date limite du dépôt des candidatures, ils seront automatiquement rayés du PS. Selon plusieurs décomptes, ils devraient être une trentaine. «Des dissidents, il y en a toujours, détaille Corinne Narassiguin, numéro deux du parti. Mais c’est la première fois qu’on a un accord national dans 577 circonscriptions. C’est plus difficile à digérer. »

Une campagne législative coûte «entre 40000 et 50000 euros»

Les dirigeants du PS assurent ne pas vouloir « la grande épuration», tout en rappelant que les dissidents ne pourront pas bénéficier du soutien du parti. Or, une campagne législative coûte «entre 40000 et 50000 euros» selon les calculs de Pierre Jouvet, porte-parole et négociateur en chef pour le PS. Ce qui pourrait en refroidir plus d’un. Mais au-delà de ces(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles