L'heure de cours de technologie supprimée en 6e et remplacée par une heure de soutien scolaire

Classe de collège. (illustration) - AFP
Classe de collège. (illustration) - AFP

Un simple "tour de passe-passe" pour certains syndicats d'enseignants. L'heure de cours de technologie, aujourd'hui obligatoire en classe de 6e, va être supprimée à la rentrée prochaine, annoncent des circulaires ministérielles publiées ce jeudi. Cette mesure doit permettre d'instaurer l'heure de soutien ou d'approfondissement en maths ou en français s'inscrivant dans le cadre de la réforme du collège, mais des enseignants déplorent cette décision.

"Les annonces sur la technologie en sixième, un (nouveau) tour de passe-passe, qui révèle les vraies préoccupations du ministère au risque de la désorganisation des collèges", dénonce Sophie Vénétitay, secrétaire générale du syndicat enseignant du second degré Snes-FSU.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le ministère refuse cependant le terme de suppression de la technologie en 6e. "L'enseignement scientifique et technologique va être reconfiguré", indique-t-il aux Échos, en précisant que l'enseignement de cette matière doit ensuite être "renforcée" à partir de la classe de 5e.

Le ministère de l'Éducation nationale a présenté début janvier ses premières mesures pour réformer le collège, dont une heure de soutien et un dispositif "devoirs faits" rendu obligatoire en 6e.

Résoudre un manque de profs de techno?

La fin de la technologie en 6e inquiète dans les rangs des enseignants qui craignent un "précédent" et dénoncent une "forme de renoncement" du côté du SNES-FSU, dans les colonnes du Figaro.

"Les 6e privés de technologie au collège dès septembre 2023 pour apprendre à lire et compter correctement... Hâte de les retrouver au top en cycle 4 (5e, 4e, 3e ndlr)", pointe ironiquement un enseignant de technologie sur Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Si la raison de la suppression de la technologie en 6e, plutôt que d'une autre matière, n'a pas été fournie par le ministère, certains syndicats d'enseignants avancent une explication possible.

"Il faut arrêter d'invoquer des arguments pseudo-pédagogiques! On sait bien que le ministère essaie de résoudre ainsi ses problèmes de recrutement de profs de techno'", s'agace notamment Jean-Rémi Girard au Syndicat des personnels de l'Éducation nationale (Snalc) dans Le Figaro.

L'instauration d'une heure de soutien hebdomadaire en français ou mathématiques doit s'appliquer à tous les élèves de 6e "par petits groupes, selon le niveau", selon Pap Ndiaye. Une façon de renforcer les savoirs essentiels, alors que 27% des élèves n'ont pas le niveau attendu en français et près d'un tiers en mathématiques, selon les dernières évaluations nationales réalisées en début de 6e.

Article original publié sur BFMTV.com