L'hôtel italien où s'est réfugié Gabriel Matzneff perquisitionné mercredi

1 / 2

L'hôtel italien où s'est réfugié Gabriel Matzneff perquisitionné mercredi

L'hôtel italien de Bordighera, situé près de la frontière française et où s'est réfugié Gabriel Matzneff, a été perquisitionné mercredi dans l'enquête pour "viols sur mineur" de moins de 15 ans qui vise l'écrivain, d'après une source judiciaire française. L'auteur de 83 ans est soupçonné d'avoir emporté avec lui des archives utiles à l'enquête, a précisé une source proche du dossier.
    
L'enquête a été ouverte le 3 janvier, au lendemain de la parution du roman autobiographique Le consentement, de Vanessa Springora. Elle y dénonce sa relation sous emprise avec l'écrivain alors qu'elle était mineure, dans les années 80.
    
La perquisition a été menée par la police italienne sous l'autorité du parquet de Gênes, en présence d'enquêteurs français de l'office central de répression des violences aux personnes (OCRVP), dans le cadre d'une demande d'entraide européenne du parquet de Paris. Une perquisition avait déjà eu lieu à Paris à son domicile le 13 février.

A la recherche des écrits non publiés 

Les enquêteurs s'intéressent à différents écrits de Matzneff afin de rechercher de potentielles victimes: l'écrivain a raconté de manière quasi quotidienne ses activités dans ses journaux publiés qui concernent les années 1953 à 1988 puis 2007 à 2018.
    
Dans ses Carnets noirs, parus en 2009, Gabriel Matzneff relevait que manque à l'appel son "journal intime de 1989 à 2006 (...), dix-huit années où je pétais le feu,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi